Archives de catégorie : article

Compte rendu de la réunion de délégation du 14 novembre 2018

DÉLÉGUÉS DÉPARTEMENTAUX DE L’ÉDUCATION NATIONALE
Délégation – ARCACHON Nord

Compte rendu de la réunion de Délégation de Circonscription du 14 novembre 2018

Membres Présents :
Mme Lalanne, IEN
M.Nouveau, Président de de la Délégation départementale des DDEN 33
Mmes Bargues (DDEN Mios), Demanes (DDEN Andernos) , Krier (DDEN Marcheprime)
MrsDaney (DDEN Arès, Lège Cap Ferret), Decatestecker (DDEN Andernos, Le Porge), M. Radou, (DDEN Lège Cap Ferret)

Membres excusés :
Mme Mayer (DDEN Andernos),M. Bagur (DDEN Lanton)
M. DURAND, Vice président de la Délégation départementale

Nous avons été accueillis dans les locaux de l’Ecole du Lac vert gracieusement mis à notre disposition par M. Mouneix
M. Nouveau se présente aux DDEN et à Mme l’inspectrice. Il indique que les subventions du Conseil départemental sont en constante baisse et celle de 2017 égarée.
L’Union a reçu 500 € en 2018 contre 2900 € il y a quelques années. Vus les problèmes de trésorerie, le conseil d’administration de l’union a décidé de ne plus donner les documents édités par l’Union aux DDEN non membres.
Il précise que chaque DDEN est assuré par l’Etat lors de son activité officielle.

Mme Lalanne, Inspectrice du secteur, arrivée en septembre dans la circonscription souhaite s’inscrire dans la durée. Elle constate que les équipes sont stables, la moyenne d’âge des enseignants, en majorité des femmes, est de 46 ans et que de nombreux directeurs sont en fin de carrière.
Sylvie Seve est conseillère pédagogique en charge de la sécurité.

Un tour de table permet de parler des écoles en charge de chaque DDEN.
M. Radou note des classes chargées à Lège-bourg et la situation particulière de l’école du Phare qui a 5 enseignants pour 95 élèves. L’organisation pédagogique sera peut-être à travailler.
M. Daney souhaite que les maires invitent les DDEN aux exercices d’évacuation et de confinement.
Mme Demanes a trouvé le conseil d’école un peu lourd.
M. Bargues pose le problème de la sortie des élèves pendant les heures de classe et demande que son mandat soit étendu au groupe scolaire des Terres vives.
M. Decatestecker souhaite que, dans les conseils d’école, les demandes à la mairie prennent moins de place, que les projets pédagogiques soient plus développés et que le rôle des parents élus suppléants soit précisé. Il souligne l’agressivité de certains parents et demande que les convocations soient bien envoyées 15 jours avant le conseil. Il pense qu’il est nécessaire que certaines écoles oublient les habitudes prises pour revenir aux règles établies par l’institution.
Les horaires et le coût de la piscine doivent être négociés.
A l’école J Ferry, 2 parents ont pris le prétexte des élections pour entrer en conflit. Les effectifs de l’école du Coulin à Andernos sont en baisse et la rentrée à l’école du Betey a été compliquée.
Mme Krier va contacter les directeurs des écoles qui n’ont pas de DDEN afin de les sensibiliser au rôle de ces derniers.et les inciter à faire appel à candidature. L’école d’Haureuil , au Barp, a une importante baisse d’effectif. Elle souligne la demande de repas végétariens à la cantine par des parents peu nombreux pour l’instant mais persuasifs.

Mme l’Inspectrice répond aux DDEN au sujet des nombreuses demandes de parents concernant les sorties durant les heures de classe en précisant que le cadre a été posé en 2015 et que l’école ne peut ajuster ses horaires en fonction des besoins des orthophonistes qui ne travaillent pas toutes le mercredi. Si dérogations il y a, elles seront attentivement étudiées au cas par cas

Les DDEN notent que l’ordre du jour des conseils d’école est assez rigide mais il permet d’éviter la dispersion.

M. Nouveau nous informe qu’une personne DDEN à St André de Cubzac vient de déménager à Lège. Il serait souhaitable de lui trouver une affectation

La séance est levée à 11h30

Anny Krier
Présidente de la Délégation
Arcachon Nord

Mios, terre d’accueil !

La commune de Mios a eu le privilège d’accueillir de nombreuses personnalités départementales ces dernières semaines.

En effet, le collège de Mios a été inauguré le 11 Mars 2017 par M. le Président du Conseil Départemental de la Gironde accompagné du vice-Président chargé des collèges, en compagnie de Mrs Le Recteur et le DASEN ainsi que M. le Maire de MIOS et Mme La Principale du collège.

On pouvait également noter la présence des conseillers départementaux du canton et de nombreux Maires des communes voisines et notamment le Président de la communauté de communes « la COBAN ».

Ce collège, le 105eme du département et le 1er inauguré par le nouveau Président, compte à ce jour 470 élèves issus uniquement de la commune de Mios. Ceux-ci, étaient précédemment scolarisés dans les collèges de Biganos, Le Teich, Marcheprime et Salles. Les collégiens présents ont manifesté leur plaisir de fréquenter cet établissement qui leur semble très fonctionnel, ce que Mme la Principale a confirmé dans son allocution. La visite de l’établissement a permis de constater que les salles de classes sont spacieuses avec une excellente acoustique et le mobilier bien adapté, les salles d’expériences très bien équipées ; le gymnase est également très apprécié des élèves.

Belle réussite architecturale, simple et moderne mais efficace.

**********0**********

Le 21 mars 2017, M. le Préfet a visité l’école de Ramonet à Lacanau de Mios, après sollicitation de M. le Maire de Mios ainsi que la nouvelle école en construction dans ce quartier. Cette visite en présence de Mme F. Cartron, vice-Présidente du Sénat et de M. Duré, DASEN-adjoint, était destinée à argumenter le dossier scolaire fourni précédemment par la collectivité municipale ainsi que présenter les locaux existants et les chantiers en cours.

Mios est une commune située à l’intersection des autoroutes d’Arcachon et de Bayonne ; sa situation géographique et ses coûts de construction modérés constituent une attractivité résidentielle exceptionnelle envers les populations de la couronne bordelaise et du bassin d’Arcachon.

L’évolution démographique de la commune et des élèves scolarisés en primaire est vraiment hors du commun ;

– Habitants :  1975/2450 – 1999/ 4600 – 2006/6200 – 2017/proche de 10 000

– Élèves (Mat+Élem) : 1999/372 –   2006/416 –   2009/768 –     2016/1284

– Classes : 1999/26 –     2006/30 –     2009/32 –       2016/47 –    2017/+2  – ouvertures = 49.

Ce sont 13 classes « préfabriquées » que la municipalité envisage de supprimer par la construction d’une école élémentaire de 9 classes à Lacanau de Mios (ouverture Septembre 2017) et la construction d’un groupe primaire de 12 classes à Mios (ouverture Septembre 2018), sachant que 600 logements seront créés dans les 5 ans à venir.

Monsieur le Préfet a pris toute la mesure de la situation et a proposé d’apporter une aide de services spécialisés pour la gestion des flux démographiques en matière d’urbanisme et d’apporter un concours financier substantiel en sollicitant le concours d’organismes d’État et autres au niveau de la situation exceptionnelle de la commune de Mios.

Visite très importante pour l’avenir des élèves de l’école publique à Mios et très appréciée pour l’écoute attentive de M. Le Préfet.

Le DDEN de Mios